Bonjour et bienvenue sur le site qui vous aide à vivre mieux, et à garder la pêche en toute situation

Pour se sentir mieux il existe des techniques de recentrage sur soi, qui alliées à un bon sommeil et une bonne hygiène de vie permettent de conserver la santé.

Articles, techniques de relaxation, sommeil, alimentation




Le sommeil, important pour la santé



Dans cet article nous ne parlerons pas de literie ni d'oreiller en sarrasin comme dans le précéden, mais nous allons parler de l'importance du sommeil.
Lorsque le nouveau-né sort du cocon douillet de l’utérus de sa maman, il dort 20 heures par jour. Durant ses premiers mois et jusqu’aux environs de un an, il continue de dormir énormément (environ 16 h + une sieste matinale ainsi qu’une autre en début d’après-midi). Bébé jusqu’à très jeune enfant, jusqu’à l’entrée à l’école maternelle vers 3 ans, il fait encore une bonne sieste de 2 heures en plus de ses 10 heures nocturnes.
Vers l’âge variable de 4 à 6 ans, il va petit à petit abandonner la sieste pour ne plus dormir que la nuit (mais une grande nuit, d’environ 11 h). Enfin, jeune enfant et jusqu’à environ 10 ans, il dormira 10 heures minimum, sans quoi il sera fatigué, grognon, ou souvent malade…
Les professeurs des écoles ne cessent de tirer la sonnette d’alarme lorsqu’ils voient que leurs petits élèves s’endorment en classe ou ne réussissent pas à se concentrer durant les cours, par dette de sommeil.

Ensuite, en vieillissant, ce sera le contraire, la personne se couchera plus tôt le soir sur son oreiller et se trouvera bien souvent éveillée dès l’aurore, parce que l’avancement dans le grand âge a modifié les cycles de son sommeil : moins de sommeil profond, réparateur et plus de sommeil paradoxal (micro réveils).
Cependant, le sommeil a ceci de curieux aux deux périodes clés de la vie que sont le commencement et la finitude, que la personne âgée tout comme le nourrisson aura besoin d’une sieste en début d’après-midi. Les personnes vieillissantes qui luttent contre cet état physiologique inéluctable sont toutes celles que vous voyez assises dans leur fauteuil « Voltaire » juste après le repas de midi et qui « piquent du nez » sur leur journal ou tout simplement alors qu’elles regardent le Journal Télévisé.

Comment le sommeil peut-il revêtir autant d’importance pour la santé ? Tout simplement parce que c’est lui qui permet aux fonctions neuro-physiologiques de se mettre en œuvre et aux cellules de se régénérer : les hormones de la croissance travaillent pendant les heures de sommeil, les connexions neuronales et le système cognitif du nourrisson se mettent en place, à toute âge l’organisme assimile et digère toutes les acquisitions qui ont été réalisées durant la journée. La fatigue physique et psychique se répare en dormant.
Il n’y a qu’à constater combien le manque de sommeil récurent ou prolongé peut être néfaste : les grands sportifs qui réalisent des raids en ne dormant que par « petites coupures de sommeil » ont tous rapporté que des visions angoissantes leur sont apparues, les laissant penser un instant qu’ils avaient basculé du côté de la « folie ».
De même, combien de personnes se sont abusivement vu prescrire une ordonnance pour la prise d’ « anxiolytiques » après avoir souffert d’un état d’anxiété/angoisse prolongé qui les avait amenés à une rumination telle de leur mental qu’elles en ont perdu le sommeil et ont basculé dans des états inquiétants de « délires ». De même, dans les laboratoires où l’on « s’est amusés » (je trouve ces études d’une cruauté indignes d’une société comme la nôtre que l’on ose qualifier de « civilisée », mais c’est à nouveau un autre débat) à priver des rats de sommeil, ceux-ci ont développé des maladies graves ou ont présenté des symptômes typiques d’anxiété ou de dépression. C’est dire que oui, le sommeil est vital !

Lâcher prise

Sommeil profond

Détente



Dans nos vies modernes aux emplois du temps surchargés, aux loisirs massifs et aux multiples sollicitations de la part des écrans familiers, peu de personnes dorment suffisamment pour permettre à leurs organismes surexploités de se reposer.
Des études scientifiques ont démontré que l’on avait perdu, en l’espace de quelques décennies, une à deux heures de sommeil par nuit. C’est énorme ! Parallèlement, depuis quelques décennies également, depuis les années 1950, les prescriptions de neuroleptiques (anti-dépresseurs et autres somnifères) n’ont cessé de croître.
L’homme moderne néglige sa santé et il le paye cher ! Que dire de toutes les maladies émergentes que sont le cancer et toutes ces maladies dites « auto-immunes » ?

Dormir comme un bébé, d’un sommeil d’ange, voici le secret de la santé ! Il faudrait prendre exemple sur ce nouveau-né qui se repose paisiblement en souriant aux anges, comme le dit cette expression si parlante. Un bon sommeil réparateur, doté d’un couchage et d’une literie de qualité, dans une chambre aérée et non surchauffée permettra le repos du guerrier.
Oui, la vie trépidante actuelle, même si l’on est très loin de l’époque du « chasseur cueilleur », nécessite toujours que notre pauvre enveloppe corporelle mais surtout son cerveau (le fameux mental, qui ne cesse de tourner dans sa roue, tel le hamster) puisse trouver le temps de se ressourcer, se nettoyer, se restaurer.

Comment préserver la qualité de son sommeil et protéger sa santé (cela n'inclu pas seulement les cervicales mais englobe tout le corps) ? Je vais vous lister quelques « pistes » (des conseils de grand-mère, ne sont-ce pas ceux qui fonctionnent le mieux ?) afin que vous puissiez vous plonger avec délice dans les bras de Morphée :

  • éviter tout excitant dès 16 h (alcool, café, thé, chocolat, cigarette…) et toute stimulation visuelle trop intense dès 18 h (écrans de télé, d’ordinateur, de portable) ;
  • se coucher dans un lit équipé d’un sommier à lattes, d’un matelas qui ne soit ni trop mou ni trop ferme et une chambre qui a été bien aérée, loin de toute source électromagnétique (exit le portable en veille posé sur la table de chevet) ;
  • bannir les discussions animées le soir avant le coucher ;
  • supprimer les sorties nocturnes (fêtes) en semaine, si l’on doit se lever tôt le lendemain matin pour aller travailler ;
  • pas de sport « dynamique » en soirée ;
  • prévoir une séance de méditation, relaxation ou yoga qui amène à une détente du physique et du mental propre à favoriser l’endormissement ;
  • se coucher et se lever à heures régulières pour respecter le rythme circadien (alternance du jour et de la nuit) ;
  • l’on peut éventuellement investir dans un simulateur d’aube (qui imite la lumière naturelle du jour et permet ainsi le bon fonctionnement des hormones qui permettent l’éveil) ;
  • pratiquer un sport d’endurance 3 fois par semaine, de préférence le matin ;
  • alléger le repas du soir qui ne doit idéalement comporter aucune matière grasse ou autres aliments trop lourds à digérer : en effet les reflux oesophagiens entraînent un sommeil de mauvaise qualité…
  • Enfin, respecter ses besoins physiologiques : nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil et si certains peuvent se contenter de 5 heures par nuit, d’autres auront besoin de 8 h, 9 h, voire même 10 heures de sommeil pour être apte à tenir les journées sans coup de barre ou autres chutes de tension.
  • etc.


Cette petite liste n’est pas exhaustive, libre à vous de vous documenter plus amplement et d’expérimenter, d’observer à la manière d’un chercheur, afin d’appréhender les besoins qui sont les vôtres. Ah oui, un dernier petit conseil, lorsque vous êtes en vacances, au beau milieu de votre période de congé et loin de toute source d’anxiété paisiblement calé dans votre oreiller (ergonomique et naturel si possible), stress ou perturbation quelconque, observez vos rythmes naturels.
Ils seront une précieuse indication de vos besoins : l’heure de votre coucher naturel (lorsque les premiers signes de l’endormissement se font sentir), celui de votre réveil (spontané), la qualité de votre sommeil (éveils nocturnes ou pas), tout cela vous renseignera sur le nombre d’heures de sommeil dont vous auriez besoin dans l’idéal pour être en forme physique et morale.

mieux dormir

Se relaxer

Pensée positive

Mentions légales et à propos

Cette section sera très prochainement remplie.

Contactez-nous

Merci de remplir le formulaire ci-dessous pour nous joindre.